Persepolis : le joyau de l'antiquité persane

Les ruines de persépolis

Les ruines de persépolis  (Diego Delso, CC BY-SA 4.0 )

Persépolis : élégation lydienne

Détail d´un relief de la délégation lydienne (Apadana, escalier est).

Par Phillip Maiwald - CC BY-SA 3.0,

Persépolis - Triangle (Apadana, escalier est)

Triangle (Apadana, escalier est)
Pentocelo~commonswiki

Persépolis - Procession royale (Hadish).

Procession royale (Hadish).
Par Diego Delso (CC BY-SA 4.0)

Persépolis : Allée des processions

Allée des processions (vue est)
Par Diego Delso (CC BY-SA 4.0)

Taureau du portique nord de la salle des 100 colonnes
Par Diego Delso (CC BY-SA 4.0)

Persepolis, également connue sous le nom de Takht-e Jamshid en persan, était l'ancienne capitale de l'Empire perse achéménide, dans le sud de l’Iran actuel

Darius Ier ordonne la construction  de Persépolis vers 518 av. J.C. La ville doit souligner l’unité et la diversité de l’Empire achéménide.  Sa position sur une immense terrasse en pierre, surplombant la plaine de Marvdasht  symbolise le pouvoir royal et montre la grandeur de son règne.

Des ouvriers et artisans venus de toutes les satrapies de l’empire bâtissent des palais somptueux et de nombreux temples ou structures administratives. Les bâtiments sont richement décorés de bas-reliefs et d'inscriptions cunéiformes. La construction et le développement de Persépolis se poursuit pendant plus de deux siècles, jusqu’à la conquête de l'empire par Alexandre le Grand en 331 avant notre ère. La ville est alors  mise à sac, les habitants massacrés puis elle est ravagée par des incendies qui détruisent la plupart des bâtiments en bois. Seules les structures en pierre résistent à la folir destructrice des envahisseurs.

Persepolis est alors en grande partie oubliée pendant des siècles, jusqu'à ce qu'elle soit redécouverte par des archéologues européens au XVIIIe siècle. Des fouilles systématiques sont menées au XIXe siècle, révélant l'ampleur de la ville antique.

En 1979, Persepolis est inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO pour témoigner de sa richesse culturelle et historique. Ses vestiges, y compris les palais en ruine, les sculptures et les inscriptions, offrent encore aujourd’hui un aperçu fascinant de la grandeur de l'Empire achéménide.

 

écriture cunéiforme à Persépolis

écriture cunéiforme à Persépolis
Nickmard Khoey, CC BY-SA 2.0

 

Persepolis est alors en grande partie oubliée pendant des siècles, jusqu'à ce qu'elle soit redécouverte par des archéologues européens au XVIIIe siècle. Des fouilles systématiques ont été menées au XIXe siècle, révélant l'ampleur de la ville antique. En 1979, Persepolis est inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO pour témoigner de sa richesse culturelle et historique. Ses vestiges, y compris les palais en ruine, les sculptures et les inscriptions, offrent encore aujourd’hui un aperçu fascinant de la grandeur de l'Empire achéménide.

Persépolis : Lamassus

Lamassus de style assyrien
Par Diego Delso (CC BY-SA 4.0)

Ajouter un commentaire

Commentaires

Yves Maillard
il y a 9 mois

Promener, flâner dans ce site chargé d'histoire m'a enchanté et bouleversé malgré l'appel des copains je n'arrivais pas a quitter le cite